Comment faire pour ne pas tomber enceinte sans contraception ?

  • UrbancityUrbancity
  • 17 mars 2020
  • 202 vues

Suite à l'évolution de la médecine concernant les méthodes de contraception, plusieurs personnes se voient libérés. Si certains utilisent ces contraceptifs pour se mettre à l'abri contre les infections sexuellement transmissibles, d'autres y voient un moyen pour éviter ou limiter la grossesse vue comme un risque. C'est le cas notamment les préservatifs, la pilule contraceptive et le stérilet qui sont les principaux moyens de contraception.

Toutefois, plusieurs partenaires sexuels préfèrent n'avoir recours à aucun de ces moyens de contraception. Alors se pose une question : comment éviter une grossesse sans utiliser un moyen de contraception ? Retrouvez la réponse dans les lignes suivantes.

Pratiquer l'abstinence sexuelle périodique

La pratique de l'abstinence sexuelle périodique consiste à s'abstenir de tout rapport sexuel pendant la période ovulatoire. Cette période débute au moment où l'ovaire libère l'ovule qui vient se loger dans la trompe. La durée de vie de cet ovule va être de 24 heures si aucun spermatozoïde n'est venu le féconder. S'il n'y a pas de fécondation, l'ovule meurt et c'est la fin de la période d'ovulation.

Pour appliquer cette méthode, il vous faudra bien maîtriser votre cycle ou celui de votre partenaire (dans le cas des hommes). En réalité, il existe un moyen de calculer ladite période d'ovulation en se référant à la durée moyenne du cycle menstruel. Il consiste à soustraire 14 jours de cette durée. Cela revient à conclure ce qui suit en ce qui concerne la période ovulatoire :

  • 14e jour pour les femmes à 28 jours de cycle ovariens
  • 16e jour pour les femmes dont le cycle fait 30 jours
  • 15e jour pour les femmes ayant un cycle de utérin de 29 jours.

Par ailleurs, si vous avez cycle irrégulier et variable, veuillez compter 14 jours avant le 28e jour et 14 jours avant le 32e jour. Vous tomberez alors sur une période d'environ 5 jours durant laquelle votre ovulation devrait se produire.

Bien que les ovules n'aient qu'une durée de vie de 24 heures, les spermatozoïdes quant à eux, sont beaucoup plus résistants et peuvent tenir jusqu'à 4 jours dans le corps d'une femme. C'est pourquoi il faut également éviter d'avoir des rapports sexuels jusqu'à 4 jours avant l'ovulation au risque de tomber enceinte ou d'enceinter votre partenaire (pour les hommes).

Hormis le calcul, il existe un moyen de savoir que l'ovulation va bientôt ou est en train de se produire : la variation de la température. En réalité, elle connaît un pic (jusqu'à 37 degrés) pendant environ 2 ou 3 jours, ce qui signale l'ovulation. Outre cela, certains symptômes peuvent vous renseigner notamment :

  • les tensions des seins
  • les douleurs abdominales
  • ou les pertes.

Dans tous les cas, sachez que la période ovulatoire ne passe pas inaperçue sauf si vous vivez dans l'ignorance.

Pratiquer le retrait précoce pour une éjaculation externe

Le retrait du pénis du vagin de sa partenaire avant l'éjaculation peut permettre d'éviter une grossesse à condition de savoir reconnaître les signes d'une éjaculation imminente. Ainsi, tant que l'éjaculation n'a pas lieu dans le vagin ou à l'entrée du vagin, il est possible d'éviter de tomber enceinte.

Ce moyen naturel pour éviter une grossesse peut s'avérer efficace si la femme a pleinement confiance en son partenaire et si celui-ci ci sait exactement à quel moment se retirer. Cette méthode a un taux de fiabilité moyen, car demandant une forte maîtrise de soi. Il convient de le faire le moins souvent possible au risque de ne pas commettre d'erreur dans le feu de l'action.

Pratiquer les autres moyens de plaisir sans pénétration

Les attouchements, les caresses et d'autres pratiques sexuelles sans pénétration bien connues, peuvent produire des plaisirs aussi intenses voire supérieurs à ceux procurer par la pénétration. Il suffit que les partenaires maîtrisent les techniques pouvant provoquer un orgasme chez la femme ou une éjaculation chez l'homme sans pénétration.

Que ce soient de simples frictions, des effleurements, ou des pressions exercées sur les zones érogènes de chaque partenaire, ces pratiques peuvent permettre la satisfaction des deux partenaires. Mais alors, elles devront s'effectuer avec beaucoup de maîtrise et professionnalisme pour produire l'effet escompté. Il faut toutefois éviter qu'en cas d'éjaculation, le sperme ne se retrouve en contact avec le vagin. Pour ce faire, le mieux est d'éviter tout contact entre les deux appareils génitaux.