Ligue 1 : La victoire historique de Marseille contre Bordeaux

Ligue 1 : La victoire historique de Marseille contre Bordeaux

L’invincibilité de 44 ans des Girondins de Bordeaux face à l’Olypmique de Marseille s’est terminée lors de la 20ème journée de Ligue 1. Bordeaux s’est incliné pour la première fois depuis 1977.

Une domination Marseillaise incontestable

Une légende brisée

Disputé à Bordeaux et à huis clos en raison du nombre de cas positifs au virus, le match opposant Marseille a fait débat. Les supporters Bordelais, énervés par la fin d’un mythe ayant duré plus une quarantaine d’années, accusent le virus d’être responsable de la défaite face à Marseille.

En bonne forme depuis plusieurs matchs, les Marseillais ont confirmé ce 7 janvier que leur place actuelle sur le podium n’était pas due au hasard. Malgré plusieurs tentatives de la part des Marseillais, Les hommes de Vladimir Petkovic se sont montrés vigilants en première partie de match.

Des Marseillais exemplaires

À l’affût de la moindre erreur adverse, les hommes de Jorge Sampaoli ont profité d’une erreur du gardien Bordelais Benoît Costil à la 37ème minute, aux six mètres. La balle se retrouve sur l’attaquant Turque Cengiz Ünder, qui prend de vitesse la défense adverse sans aucun problème, et conclue son action pour s’offrir son 5ème but en Ligue 1 cette saison, et son 7ème toute compétition confondue.

Les équipes se sont ensuite observées sans résultat concret. L’Olympique de Marseille a continué à tenter de prendre une nouvelle fois Costil par surprise, mais ce dernier s’est montré vigilant et à su repousser les frappes adverses avec calme.

18 tirs comptabilisés pour Marseille et seulement 6 pour Bordeaux et une possession de 66% en faveur des Phocéens, un match dominé sans aucun doute par l’Olympique de Marseille. Les Phocéens conservent donc la 3ème place du classement, avec le même nombre de points que Nice, mais également avec un match en moins.

Mauvaise période pour les Girondins

Des circonstances particulières

Après s’être incliné lors des 16e de finale de coupe de France face à Brest sur le score de 3-0, le club a dû faire face au refus de report du match contre l’Olympique. Comptant déjà 23 absents contre Brest puis 17 face à Marseille, les Girondins traversent une période difficile. Le nombre trop peu élevé de cas positifs au sein de l’effectif a littéralement impacté le club sur ses résultats. L’équipe adverse, elle, ne recensait que 3 cas positifs, un avantage majeur pour la domination du match.

La présence de dernière minute de Benoît Costil, et l’entrée en jeu inattendue de Yacine Adli et Fransérgio n’a pas pu sauver Bordeaux. Lors de ce match, 6 joueurs de l’effectif Bordelais, tout juste débarrassés du virus, ont pris part au match dès son commencement.

Des Girondins peu dangereux

Le gardien Marseillais Pau Lopez n’a été alerté qu’une fois sur une frappe de Hwang Ui-jo, pas assez ajustée pour être cadrée. Les Girondins ont repris un meilleur rythme après la mi-temps, mais deux seules tentatives se sont montrées dangereuses et n’ont pas été suffisantes pour permettre l’égalisation. Le club Bordelais traverse une mauvaise passe, et doit se ressaisir pour éviter la relégation en fin de saison.