5 astuces pour réussir son CV

Vous le savez peut-être : les recruteurs, faisant un premier tri dans les candidatures, jettent un rapide coup d’œil aux CV : moins de 10 secondes en moyenne !

MODELES DE CV

Il faut donc que votre CV sorte du lot et donne envie au recruteur de le consulter entièrement et de lire votre lettre de motivation. Voici donc 5 astuces pour réussi votre CV.

1 – Faîtes le tri en amont !

Rappelez-vous que votre CV doit être lisible donc aéré… et tenir sur une simple page.

Il est donc toujours utile de rappeler que ce document n’est pas une liste de TOUTES vos compétences. Vous devez faire le tri par rapport :

aux compétences professionnelles attendues pour le poste : analysez l’offre d’emploi et déduisez en une liste de compétences. Souvent celles-ci sont résumées sur l’offre mais vous pouvez aussi en chercher une ou deux non formalisées et qui vous donneront l’avantage. Avoir travaillé en équipe, peut être un plus sur un poste de vendeur dans un grand magasin par exemple, surtout si la culture d’entreprise met en avant la synergie, le travail collaboratif, etc. Faites donc aussi une enquête sur l’entreprise, son marché, ses projets, etc.

La partie « compétences » du CV est une des premières qui est lue, elle doit être bien présentée, synthétiques et attirer l’œil.

à vos expériences professionnelles : comme dit plus haut on ne doit pas tout mettre dans un CV. Même si vous avez réussi il y a 20 ans dans une branche qui n’a rien à voir, laissez tomber. Vous pourrez toujours en parler dans votre lettre de motivation ou lors de l’entretien d’embauche comme un exemple de réussite mais n’encombrez pas votre CV avec ça.

2 – Donnez des preuves de votre compétence

Oui, vous êtes un professionnel de la gestion de gros projet de communication, le marquer c’est bien, le prouver c’est mieux. Là encore allez droit au but : des chiffres, des pourcentages, des records, des récompenses, etc. Et toujours mettre en avant le bien apporté à ces entreprises et au secteur d’activité.

On ne dit pas « Entreprise MACHIN : 10 ans au sein du pôle de SAV en tant que chef de service ». Mais : « Gestion du pôle client/SAV : 15 % de clients satisfait en plus lors de mon poste de chargée de service dans l’entreprise Machin.

3 – Ne négligez pas les soft skills

L’intérêt pour les soft skills nous vient tout droit du monde anglo-saxon. Les soft skills peuvent être traduits par : compétences comportementales ou le savoir-être.

Rigueur, curiosité, force de proposition, gestion du stress, autonomie, etc.
Le champ est large des qualités relationnelles qui vont donner une image de votre personnalité. On ajoute au côté purement professionnel un côté «humain». Souvent reléguées à l’entretien d’embauche, il est stratégiquement payant de les mettre en avant sur son CV.

Vous pouvez par exemple, sous le titre de votre CV, faire une courte liste reprenant compétences techniques et soft skills ou les introduire dans une phrase d’accroche sous la description du poste.

Vous pouvez les introduire dans le descriptif de vos expériences et compétences professionnelles. En faire un encart spécifique dans votre CV est peu intéressant à moins de les agrémenter d’exemples. Surtout veiller à ce qu’elles ressortent ce qui nous amène au chapitre suivant.

4 – Peaufinez le look de votre CV.

MODELES DE CV

Il y a quelques années on préconisait de faire des CV les plus neutres possibles, à part dans les domaines artistiques ou de communication bien sûr.

La donne a un peu changé : vous pouvez chercher à être original, à attirer l’œil du recruteur avec quelques astuces graphiques.

Mais attention de ne pas en faire trop : pas plus d’une voire deux polices de caractères. Italique, gras, soulignage, grandeur des caractères : une police est largement suffisante puisque vous pouvez la diversifier.

Pas plus de deux ou trois couleurs et toujours dans un domaine chromatique cohérent. Les CV « arcs en ciel » ne font pas long feu.

Hiérarchisez les informations visuellement : l’encart ou le chapitre compétences professionnelles ne doit pas être au même niveau que votre passion du cheval (si c’est juste un hobbies bien sûr)

Si vous n’avez pas l’âme d’un graphiste et que vous ne voulez pas que l’esthétique de votre CV devienne un handicap, orientez-vous vers des modèles de CV, facilement trouvables sur internet et souvent catégorisés par secteur d’activité.

5 – Ne mentez pas !

Certaines études réalisées dans les offices de recrutement démontrent que plus d’un quart des gens et dans certains secteurs d’activité la moitié des candidats mentent sur leur CV ! Alors oui la concurrence est rude, on a envie de combler les « trous » de son CV, de booster un peu ses chiffres d’affaires, d’étoffer son parcours scolaire, mais c’est stratégiquement rarement gagnant. D’autant plus que les recruteurs ont désormais des outils ou astuces en ligne pour vérifier rapidement vos dires. Petits coup de fils à vos anciens patrons, analyses de votre profil Linkedin, vérification des chiffres avancées sur le site de votre ancienne entreprise ou sur un site sur les sociétés reprenant bilans et résultats, une recherche sur vos références, etc.

Mentir sur son CV c’est le risque de se faire découvrir et d’être persona non grata dans le secteur d’activité, d’être démasqué lors de l’entretien d’embauche, d’être embauché malgré tout et licencié dans la foulée.

Bref, il vaut mieux expliquer les défauts de son CV dans la lettre d’embauche ou lors de l’entretien plutôt que de passer pour un arnaqueur dans le monde professionnel que vous voulez intégrer.

Enfin dernier petit conseil qui est basique mais incontournable et souvent négligé : faites relire votre CV ! Il ne doit comporter aucune faute : orthographe, grammaire, lisibilité, etc. On est souvent tellement investi dans la rédaction du CV qu’on peut laisser passer des fautes énormes y compris dans le titre. Et dans ce cas vous avez beau être LA personne destinée au job, votre CV va direct à la poubelle.

Avec ces 5 astuces pour réussir votre CV vous avez déjà une solide base de réflexion et de travail alors à vos claviers !